La 1e parution d’Écriture Libre l’Atelier : Instants d’éternité !

Écriture Libre l’Atelier est heureux de vous annoncer la parution du roman : Instants d’éternité, premier ouvrage autoédité sous l’aile de l’atelier El@ ! Les premiers mots en ont été écrits… il y a des années ! et rien ne le prédestinait au premier abord à être un jour édité… Comme quoi : ce qui a pu se passer pour ce livre, pourrait aussi bien arriver… au vôtre à venir !

Ne vous dites pas que voir vos écrits un jour édités, c’est impossible :

Pour l’exemple, Instants d’éternité est le simple fruit d’un acte d’écriture libre, de loisir, de plaisir à créer et à « accoucher des mots »… et à se laisser enfanter d’eux, insouciamment.

Écrire est un acte de liberté. Éditer, permet de récolter puis de partager le fruit de ces semailles.

Comment faire ?

Lancez-vous : Écrivez ! Et si vous bloquez ? Laissez-vous accompagner… Écrire, c’est aussi et souvent, lâcher-prise. Envoyez-moi un message pour que nous puissions trouver des voies d’écriture adaptées à votre cas personnel.

Au stade de l’édition :

Il y a 3 modes essentiels d’édition pour votre livre :

  • L’édition à compte d’auteur : il existe une multitude de maisons d’édition à compte d’auteur. Vous pouvez en choisir une comme votre partenaire d’édition et de commercialisation de votre livre. Elle vous demandera une participation financière à la promulgation de votre livre. Alors, lisez attentivement votre contrat avant de le signer afin de savoir clairement à combien s’élève le montant de votre contribution.
  • L’édition à compte d’éditeur : les maisons d’édition à compte d’éditeur sont probablement les plus connues et les plus sélectives. Vous pouvez essayer de leur envoyer votre manuscrit, puisque tous les gagnants ont tenté leur chance !… Mais restez réaliste et re-la-ti-vi-sez : ce n’est pas parce que vous serez refusé ou que vous n’aurez tout simplement aucune réponse que votre écrit ne vaut rien… Persévérez !

Attention aussi à certaines petites maisons d’édition qui se font passer pour « édition à compte d’éditeur » et qui se révéleront finalement… à compte d’auteur. Renseignez-vous sur les forums web à ce sujet, ou lisez attentivement le contrat qui vous serait éventuellement proposé à ce titre.

  • L’autoédition : qui reviendrait à l’édition à compte d’auteur si on ne pouvait compter sur les plates-formes d’autoédition comme celle d’Amazon. On peut en penser ce qu’on voudra : au moins, ce système donne sa chance à chaque nouvelle plume… c’est en tout cas l’expérience vécue par Instants d’éternité, d’Élisabeth Goupil-Lamprière.

Alors, à vos plumes, clavier ? prêt ? Écrivez !